Diagamter, sponsor fidèle des défis de Philippe Moreau

20/07/2021

 

Après avoir traversé l’Australie en 42 jours, Philippe Moreau a décidé de courir pour la Planète. En réalisant 42 marathons (de 42,195 kilomètres) et 42 rencontres incroyables, sous forme d’interviews « impactantes ». Un nouveau défi du « marathonien de l’impossible », à nouveau sponsorisé par Diagamter.

42 marathons et 42 rencontres incroyables

Denis de Rougemont, écrivain et philosophe suisse, affirmait : « La décadence d’une société commence quand l’homme se demande : « Que va-t-il arriver ? » au lieu de se demander : « Que puis-je faire ? ». » La solution pour Philippe Moreau, le marathonien de l’impossible : le mouvement, et bien sûr l’action.

Après avoir traversé l’Australie en 42 jours, Philippe Moreau a décidé de courir pour la Planète. En réalisant 42 marathons et 42 rencontres incroyables, sous forme d’interviews « impactantes » de personnalités et d’inconnus, qui ont fait le constat que la Planète va mal et qui ont décidé de passer de la prise de conscience à l’action, à travers des projets industriels ou technologiques, et parfois intimistes. Objectif : rencontrer des gens inspirants pour construire sa propre réflexion et déclencher des « Waouh ! » pour entraîner d’autres personnes à agir ! Exemple : épurer le gaz issu des installations de stockage des déchets non dangereux afin de le valoriser en biométhane pour l’injecter dans le réseau de gaz naturel en évitant une pollution atmosphérique.

Fidèle partenaire de ses défis, engagé dans une politique RSE, et infatigable défenseur de la cause climatique via le diagnostic de performance énergétique des bâtiments, Diagamter a choisi de suivre à nouveau Philippe Moreau, en tant que sponsor.

 

 

Diagamter, déjà sponsor de sa traversée de l’Australie

Depuis plus de 15 ans, Philippe Moreau repousse ses limites en courant dans des lieux réputés impossibles pour la course : Antarctique, Namibie, Égypte, Death Valley dans l’Utah, Alpes…

Également dirigeant d’entreprise et conférencier (comme lors de la Convention nationale de Diagamter en 2017 à Palma De Majorque), cet ultra-trailer s’est attaqué en septembre 2018 à la traversée de l’Australie, en passant par ses paysages désertiques et son Bush à l’environnement hostile.

S’il n’a pas battu ce record du monde (à quelques jours près), il nous avait transmis les enseignements majeurs de cette aventure unique, dans tous les sens du terme.

Les détails qui font la qualité de nos vies

« La qualité de nos vies se construit sur des détails. Un clin d’œil, une tape sur l’épaule, un merci, la bienveillance quotidienne des autres qui nous échappe et qui sert pourtant de moteur pour avancer… On finit par ne plus remarquer ces détails, on ne prend pas suffisamment le temps de les analyser. Dans le bush australien, chaque matin, après trois kilomètres de course, Jean-Michel, l’un de mes coéquipiers, me faisait un clin d’œil. Il me communiquait ainsi un message fondamental : « Je veille et je prends soin de toi ». Ce n’est qu’ensemble que l’on peut réaliser de grandes choses. Il faut donc trouver les bonnes personnes, accepter de construire ensemble et se faire mutuellement confiance… ce qui ne peut exister que si l’on remarque les détails qui font la qualité de nos vies », avait-il témoigné à l’époque.

Philippe Moreau a déjà parcouru plus de 60 000 kilomètres en course à pied. Faisons tous en sorte que ses pas supplémentaires nous amènent tous… à franchir définitivement le pas vers la. Comme ce « positive man » et « passeur » l’affirme : « Nous sommes tous des êtres exceptionnels ! ».

 

 

BON À SAVOIR

  1. P. Moreau (Xtrem runner, etc.) : « La qualité de nos vies se construit sur des détails, qu’on finit par ne plus remarquer »

Lire l’article

P. Moreau (Xtrem Runner, partenaire Diagamter) : « Tout est accessible à qui veut bien l’entreprendre »

Lire l’article

Retour
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez le meilleur de l’information
sur les diagnostics immobiliers