Menu

INNOVATION DIAGAMTER PAR UN FRANCHISÉ : La Check-List Électricité11/04/17

En juillet prochain, l’obligation du diagnostic « Etat de l'installation intérieure d'électricité » fera sensiblement augmenter les demandes de devis pour les électriciens.

Grâce à la plate-forme monDiagamter.com, tout professionnel de l’immobilier va permettre à l’électricien de son choix de consulter à distance la Check-List Electricité d’un de ses logements. Mieux, cet électricien disposera, toujours en ligne, de la localisation des anomalies du bien concerné sur un plan 3D. Il pourra ainsi réaliser un devis précis sans avoir besoin de se déplacer.

Un nouveau service exclusif du réseau Diagamter, grâce à l'initiative d'un franchisé.

Explications d’Olivier Couteau, franchisé Diagamter à Angers et au Mans.

 

Pourquoi la check-list Electricité s’avère-t-elle complémentaire du très réglementé dossier de diagnostic technique ?

Olivier Couteau : Il y a quelques années, avant la dernière évolution du diagnostic « Etat de l'installation intérieure d'électricité », la réglementation imposait d’identifier et de localiser toutes les anomalies électriques : absence de circuit de terre, section d’un conducteur insuffisant, dispositif de protection contre les surintensités obsolète ou inadapté, etc.

Aujourd’hui, cette obligation d’exhaustivité est transférée à l’électricien. Désormais, pour chacun des 119 points à contrôler dans le cadre de sa mission, le diagnostiqueur immobilier certifié s’arrête à la première anomalie détectée sur un circuit. Il n’est pas tenu de découvrir s’il subsiste d’autres anomalies liées à tout point de contrôle non conforme, à l’exception notable du test de déclenchement des dispositifs différentiels.

Or, et c’est une particularité du diagnostic « Etat de l'installation intérieure d'électricité », toute anomalie relevée conduit à la réalisation de travaux par un électricien, parce qu’elle induit la non-décence du logement concerné. Et donc l’impossibilité de le louer pour un professionnel de l’immobilier comme pour un particulier propriétaire.

J’ai déduit, des besoins des clients prescripteurs de mon activité, la nécessité d’une check-list Electricité indiquant de façon exhaustive les anomalies du diagnostic « Etat de l'installation intérieure d'électricité ». Ce document est proposé comme un service à valeur ajoutée complémentaire à nos rapports de diagnostic technique.

Pourquoi cette Check-list Electricité simplifie-t-elle aujourd’hui l’exercice de leur activité aux gestionnaires de biens ?

Olivier Couteau : Dans moins de trois mois, le diagnostic « Etat de l'installation intérieure d'électricité », tout comme le diagnostic « Etat de l'installation intérieure de gaz », sera obligatoire pour tout nouveau bail[1]. En juillet prochain, compte tenu des chiffres publiés dans le dernier Livre Blanc de notre enseigne[2], les demandes de devis vont probablement « exploser » pour les électriciens, lesquels ne pourront pas toutes les réaliser et devront opérer des choix, en raison des déplacements à effectuer.

Néanmoins, grâce à la plate-forme de notre enseigne monDiagamter.com, tout professionnel de l’immobilier va permettre à l’électricien de son choix de consulter à distance la Check-List Electricité d’un de ses logements. Mieux, cet électricien disposera, toujours en ligne, de la localisation des anomalies du bien concerné sur un plan 3D. Tranquillement installé dans son bureau, il aura également accès à une vision du bien immobilier à travers des Photos 360 degrés. Il pourra ainsi réaliser un devis précis sans avoir besoin de se déplacer !

J’ai mis au point, en concertation avec mes clients professionnels de l'immobilier et des électriciens, ce mode de fonctionnement sur les villes d'Angers et du Mans. Tous adhèrent à cette solution qui, au-delà de mettre plus facilement en concurrence des prestataires, réduit leurs délais d’intervention d’une bonne semaine en supprimant le déplacement pour établir le devis. Ce n’est qu’en écoutant les besoins de ses clients que l’on peut leur apporter des solutions simplifiant l’exercice de leur activité.



[1] Obligatoires pour tout nouveau bail, dès le 1er juillet 2017 pour les logements situés dans un immeuble collectif construit avant le 1er janvier 1975, et à partir du 1er janvier 2018 pour tous les logements.

[2] Dans le cas de l’installation électrique, le diagnostic immobilier révèle une anomalie pour 9 logements sur 10, toutes périodes de construction confondues.

Nos dernières actualités

Amiante & matériaux, vos 5 questions les + fréquentes, le 31/07/17
1er juillet 2017, l'ERNMT change !, le 18/07/17
Historique : 907 000 ventes d'immobilier ancien sur 12 mois, le 10/07/17
3 QUESTIONS À… Maître M. Furet (avocat) : « Les risques et litiges seront limités par la réalisation des diagnostics gaz et électricité pour les bailleurs », le 28/06/17
Diagamter parraine Sept a Huit sur TF1 en juillet 2017, le 27/06/17

Toutes les actualités
Contactez-nous
Partenaires Plan du site