23/07/2018

Où se cache le plomb dans mon logement ?

Plomb & santé

L’ingestion de plomb provoque une intoxication grave nommée saturnisme. Cette maladie entraîne des troubles du système nerveux central (insomnies, agitation, retard d’apprentissage…), provoque des douleurs intestinales (coliques du plomb) et peut être mortelle. Le saturnisme atteint principalement les jeunes enfants.  Également le foetus peut être contaminé via sa mère, ce qui est d’autant plus grave sur un organisme en développement !

Le taux de plomb dans votre organisme peut être vérifié par une prise de sang (dosage de la plombémie).

 

A la recherche du plomb !

Quand on évoque le plomb, on pense très souvent à la peinture ou céruse dans les logements anciens qui s’écaille et libère des petites particules qui peuvent être inhalées ou ingérées.

Depuis février 1993, un arrêté interdit en France la commercialisation et l’importation de peintures contenant certains sels de plomb, sauf certains pigments mais avec l’obligation d’étiquetage pour l’information des utilisateurs.

Mais il n’y a pas que la peinture ou céruse d’un logement qui peut contenir du plomb. Il peut également y avoir les canalisations, la terre du sol d’un terrain à proximité d’un site industriel ou ancien site industriel, certains aliments, cosmétiques ou médicaments… Soyez donc être très vigilant sur la provenance et la composition des produits que vous consommez ou utilisez.

Il est établi que le plomb est toxique pour les enfants, les femmes enceintes et les adultes, même à de faibles concentrations (cf dossier saturnisme réalisé par l’INSERM).


Que faire en cas de présence de plomb dans votre habitat ?

En cas de doute… si votre logement a été construit avant 1949, il y a de fortes chances pour qu’un Constat des Risques d’Exposition au Plomb (CREP) obligatoire pour la vente ou location ait déjà été réalisé. Les résultats de ce CREP vous donneront de précieuses informations sur le taux de plomb contenu dans les peintures. Dans le cas contraire, si vous n’avez pas de CREP ou si vous avec une recherche plomb sous un autre format, il est fortement conseillé de faire réaliser ce diagnostic.

En cas de rénovation, il vous sera conseillé de faire réaliser un diagnostic plomb avant travaux : un CREP pourrait être trop limitatif pour détecter où se trouvent tous les dangers du plomb dans le bâtiment.

En cas de doute, il est préférable de changer toutes les parties qui peuvent avoir été recouvertes de peinture contenant du plomb (plinthe, portes, menuiseries…) plutôt que de les poncer car le ponçage va disséminer des particules de plomb dans tout votre logement.

Soyez également attentif à tout matériaux ou objet que vous pourriez acquérir dans une brocante ou autre et qui a pu être peint avec une peinture au plomb.

Les peintures représentent le risque majeur de l’intoxication au plomb.

Pour ce qui est de l’eau, les canalisations intérieures en plomb, de couleur gris métallique, sont interdites en France depuis 1995 mais toutes n’ont pas encore été renouvelées.  Si vous avez un doute, faites analyser un échantillon d’eau du robinet par un laboratoire spécialisé.

Enfin soyez vigilants sur la composition des récipients de cuisson que vous utilisez. Certains peuvent provenir de pays étrangers où la réglementation est totalement différente de la nôtre et où les peintures au plomb peuvent encore être autorisées.

Besoin d'un conseil ou d'informations complémentaires, contactez l'agence DIAGAMTER la plus proche de chez vous

Retour
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez le meilleur de l’information
sur les diagnostics immobiliers