Menu

Propriétaires, locataires et professionnels de l’immobilier : 3 caractéristiques de l’anomalie...25/11/17

Anomalie Gaz : potentiellement dangereuse, notamment en ce qui concerne les intoxications

Une installation de gaz défectueuse peut provoquer des asphyxies et des intoxications au monoxyde de carbone pouvant être mortelles. Chaque année on dénombre environ 5 000 intoxications au monoxyde de carbone, résultant le plus souvent de l’utilisation d’un appareil de chauffage défectueux ou mal entretenu. Un millier d’entre elles nécessite une hospitalisation, et une centaine d’entre elles ont une issue fatale. Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore à température et pression normale. A une concentration d’1% dans l’air, il tue un être humain en 15 minutes.

 

Plus de 40% des biens sans anomalie Gaz à partir des années 90

Dans le dernier livre blanc Diagamter consacré aux diagnostics gaz et électricité, l’étude portant sur plus de 67 000 biens s’est en particulier intéressée à déterminer si la décennie de construction du bien constituait un discriminant sur le taux des anomalies dans les logements.

Elle a ainsi relevé que les biens construits avant 1980 présentent un taux de biens en anomalies gaz autour de 80% en moyenne, et que ce taux baisse nettement à environ 60% pour les biens construits entre 1990 et 1999. Le taux s’améliore encore au-delà, mais avec des réserves sur le nombre de biens concernés, le diagnostic gaz n’étant réalisé que sur les installations gaz de plus de 15 ans.

Interruption immédiate, partielle ou totale de l’alimentation en gaz dans 3 à 4% des biens construits avant 1980

Lors du diagnostic gaz, le diagnostiqueur peut être confronté à trois types d’anomalies : DGI (Danger Grave et Immédiat), A2 (Anomalie sévère) et A1 (Anomalie simple). Dans le cas d’une anomalie DGI, le diagnostiqueur doit impérativement interrompre immédiatement, partiellement ou totalement, l’alimentation en gaz de l’installation (hors anomalie DGI n°32c « VMC gaz »). Le taux de DGI s’élève entre 3 et 4% des biens construits avant 1980, et baisse à environ 1% dans les décennies suivantes.

 Plus de détails dans le Livre Blanc Diagamter sur les diagnostics gaz et électricité.

Nos dernières actualités

Comment se porte le marché locatif privé français ?, le 14/12/17
Octobre : Nouveau record des ventes immobilières à 958 000, le 12/12/17
Record des ventes immobilières à 952 000 fin septembre 2017, le 01/12/17
Diagnostic électricité, qu'est-ce qui change ?, le 20/11/17
Diagamter Chiffres clés et récompenses 2017, le 19/11/17

Toutes les actualités
Contactez-nous
Partenaires Plan du site