12/07/2018

Légère baisse de 2% des ventes immobilières mai 2018

La publication de l'INSEE en juillet 2018 confirme la tendance d'une légère baisse des ventes immobilières dans l'ancien, de -2% depuis décembre 2017, pour s'établir à 948 000 ventes sur 12 mois glissants, contre 967 000 en décembre 2017.

 

Même si le volume d'activité en diagnostic immobilier est encore en forte hausse au premier semestre 2018, du fait de la montée en puissance des diagnostics pour la location, nous constatons une légère érosion des ventes immobilières dans l'ancien sur la période janvier à mai 2018.

Les prix sont encore à un niveau assez élevé, mais les taux bas permettent aux acquéreurs de le financer. La baisse du volume est donc davantage à imputer à la raréfaction des biens à la vente. Pour rappel, sur le marché, face à trois profils d'acquéreurs -primo accédants, investisseurs et secondo accédants- seul le dernier profil met en vente un bien avant d'acheter. Il ne représente que 40 à 45% des acquéreurs. Par conséquent, face à 100% d'acquéreurs, seuls 45% ont mis un bien en vente sur le marché. Si l'on y ajoute une tendance nouvelle consistant à acheter sur les zones très recherchées AVANT de vendre, cela tend encore plus la situation.

Dans ce contexte, les prévisionnistes tablent sur une baisse modérée des ventes immobilières en 2018, avant une consolidation plus nette en 2019, sans doute avec des taux d'intérêts plus élevés. La Banque Centrale Européenne aura un nouveau dirigeant cet automne, sans doute allemand, donc avec une culture de maîtrise de l'inflation donc une remontée probable des taux.

 

Graphique "Zoom" sur la période 2008-2018

Graphique sur la période 1992-2018


Nouveau juillet 2018 : Diagamter seul réseau de franchise en diagnostic immobilier à proposer la réservation en ligne.

Découvez l'expérience unique d'achat de votre diagnostic immobilier avec Diagamter, comme nos premiers clients particuliers :

 

 

Retour
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez le meilleur de l’information
sur les diagnostics immobiliers