Menu

PRISE DE POSITION : Les diagnostics gaz et électricité doivent définitivement installer les...11/04/17

Les diagnostics immobiliers liés à la location, contrairement à ceux liés la vente, ne sont pas réalisés systématiquement. Mais l’obligation, dans moins de 3 mois, de devoir réaliser les diagnostics sur l’état des installations intérieures gaz et électricité va dessiner un Monde Nouveau pour ce secteur. Elle doit entraîner une mise à niveau générale des diagnostics immobiliers pour la location.

Explications par Guillaume Exbrayat, président de Diagamter.

Réalité négligée, mais plus négligeable

C’est une réalité notoire, mais encore finalement négligée : les diagnostics immobiliers liés à la location, contrairement à ceux liés la vente, ne sont pas réalisés systématiquement. Il n’existe aucun chiffre officiel accréditant cette situation, mais dans le réseau Diagamter, nous constatons que nos 143 cabinets opèrent moins de diagnostics immobiliers dans le cadre de la location que pour celui de la vente, alors que le marché potentiel est deux fois plus important en volume.

L’introduction de 2 nouveaux diagnostics immobiliers (état des installations intérieures gaz et électricité) pour la location dessine un Monde Nouveau pour notre secteur : hormis le diagnostic relatif à la présence de Termites, les contrôles réalisés par un diagnostiqueur immobilier seront les mêmes dans moins de trois mois dans le cas d’une vente comme d’une location.

Manque d’informations plus que négligence ou insouciance

S’exonérer de cette obligation réglementaire devient donc une position plus risquée, avec un réel effet dissuasif, en particulier pour les propriétaires louant leur bien sans l’intermédiation d’un professionnel de l’immobilier.

Dans notre réseau, nous avons observé que ces bailleurs « isolés », représentant 60% du marché, n’agissaient pas ainsi forcément par négligence ou insouciance, mais le plus souvent par manque d’informations, tant sur les risques liés à la sécurité et la santé des occupants d’un logement que dans la résolution des anomalies relevées.

L’obligation concernant le gaz et l’électricité, tous deux générateurs de dégâts lourds en cas de sinistres, doit entraîner une mise à niveau générale des diagnostics immobiliers. Elle peut consacrer 2017 comme l’année de l’avènement de notre activité sur le marché de la location.

Les anomalies sont la règle générale

C’est d’autant plus le sens de l’histoire pour notre secteur que, dans un esprit juste et républicain, il était légitime de mettre propriétaires et locataires sur un pied d’égalité à travers les dispositions de la loi ALUR. Les occupants du logement loué avaient aussi le droit de savoir comment leur sécurité et leur santé pouvaient être préservées.

Et ce, d’autant plus que les anomalies sont la règle générale : elles sont présentes dans 4 biens sur 5 pour le diagnostic Gaz, et près de 9 biens sur 10 pour le diagnostic Electricité.

Contextualiser la nouvelle réglementation pour mieux la faire assimiler

Les professionnels de l’immobilier, en particulier les gestionnaires de biens, l’ont parfaitement compris, jouant avec bienveillance leur rôle dans cette chaîne contribuant, conformément au slogan de la FNAIM, à « agir pour le logement ».

Il fallait cependant les aider à faire comprendre à leurs clients d’une part qu’évoquer les risques n’était pas stigmatiser le bien du particulier et d’autre part que la conformité d’un logement était l’exception. Tout simplement : en contextualisant la nouvelle réglementation.

C’était le rôle de Diagamter de créer cet outil à la fois statistique et pédagogique pour les accompagner dans cette obligation de conseil. Pour deux raisons. Tout d’abord, parce que nous disposons d’un vrai crédit technique et juridique sur le marché, conféré par nos services internes et notre éthique. Et ensuite, parce qu’en étant massivement investis dans une stratégie numérique depuis 20 ans, nous disposons d’un entrepôt de données portant sur la France entière, unique dans notre profession, dont le but premier est de pratiquer un contrôle qualité sur nos franchisés.

Un Livre Blanc conçu comme un document utile au marché

Nous avons choisi de nous servir de cette masse de données pour réaliser un Livre blanc sur les Diagnostics Gaz & Electricité location. Nous avons transformé cette étude d’envergure en un document utile à notre marché, à destination aussi bien des professionnels de l’immobilier que des particuliers, et même de nos concurrents (20% de nos 300 premiers téléchargements).

Son message est élémentaire et essentiel : Propriétaires, n’attendez pas le prochain renouvellement de bail pour rendre votre logement conforme à la réglementation ! C’est grâce à votre action que l’éthique de notre profession pourra définitivement s’installer dans l’esprit des Français.

Guillaume Exbrayat, Président de Diagamter

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nos dernières actualités

Diagnostic plomb avant travaux, le 16/10/17
Diagnostic électricité, changements en vue !, le 13/10/17
934 000 ventes immobilières, toujours au plus haut, le 12/10/17
931 000 ventes immobilières : Nouveau plus haut historique, le 25/09/17
Diagnostic plomb : définition, obligation, validité, le 21/09/17

Toutes les actualités
Contactez-nous
Partenaires Plan du site