Menu

Tout savoir sur la réalisation du DPE15/09/16

Etiquette DPEComment procèdent les diagnostiqueurs pour réaliser un DPE ?

Les diagnostiqueurs évaluent les consommations relatives au système de chauffage, la production d'eau chaude sanitaire et le refroidissement du logement. Certaines consommations comme l'éclairage, la cuisson ou l'électroménager ne sont pas comptabilisées pour les biens à usage d’habitation.  

Le diagnostiqueur s'appuie sur des normes qui lui sont propres et réalise le DPE selon des méthodes prédéfinies qu'il ne peut modifier.

L'évaluation se fait selon 2 méthodes déterminées par la réglementation :

-       Calcul de Consommation Conventionnelle des Logements (3CL) pour cela il évalue précisément les surfaces et les caractéristiques thermiques des parois, des menuiseries, des planchers et plafonds, ainsi que les caractéristiques des systèmes de ventilation, de chauffage, de climatisation, de production d’eau chaude et les énergies renouvelables déjà installées. Il prend en compte l’épaisseur des vitrages, l’orientation du bien et son altitude.

-        Base des factures énergétiques des 3 dernières années.

Ensuite l'ensemble des données recueillies sont rentrées dans un logiciel de calcul validé par le Ministère du Logement et détermine ainsi le classement énergétique du bien.

Le Rapport Officiel remis au client atteste de la classification énergétique du bien. Il comporte des recommandations précises. Le DPE fait partie du DDT (Dossier de Diagnostic Technique).

2  niveaux de certification pour la réalisation du DPE 

La certification du diagnostiqueur est obligatoire pour réaliser le DPE. Cette certification comporte 2 niveaux : avec ou sans mention. Le niveau avec mention demande une formation et des examens plus poussés.

Le diagnostiqueur n'est pas libre de choisir sa méthode DPE, elle est déterminée par la réglementation, en fonction du type de bien et de son année de construction.

Comment peut-on vérifier la cohérence d’un DPE ?

La vérification doit porter sur plusieurs éléments :

-       Les textes réglementaires pris en compte sont-ils à jour ?

-       Le nombre de recommandations d’amélioration doit être au minimum de 2,

-       La description du bien doit être faite avec minutie (est-ce que l’isolation indiquée est bien la bonne ? idem pour l’année de construction, pour la surface …),

-       Si des différences ou particularités existent, elles doivent absolument être portées en commentaires suivies d’une explication précise.

Le DPE suit une réglementation très précise et le diagnostiqueur réalise ce diagnostic en s’appuyant sur une liste déroulante qui ne permet aucune interprétation. Aussi, si le système de chauffage, un matériau utilisé pour un mur … ne figure pas dans la liste déroulante, le diagnostiqueur devra choisir l’option la plus proche et indiquer en commentaires les raisons de son choix.

Pros de l’immobilier, utilisez le générateur d’étiquettes DPE gratuit disponible sur l’espace en ligne sécurisé « mondiagamter.com »

Pour toutes informations complémentaires, n'hésitez à questionner le diagnostiqueur certifié du réseau national DIAGAMTER le plus proche de chez vous.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nos dernières actualités

Diagnostic plomb avant travaux, le 16/10/17
Diagnostic électricité, changements en vue !, le 13/10/17
934 000 ventes immobilières, toujours au plus haut, le 12/10/17
931 000 ventes immobilières : Nouveau plus haut historique, le 25/09/17
Diagnostic plomb : définition, obligation, validité, le 21/09/17

Toutes les actualités
Contactez-nous
Partenaires Plan du site